Many Liebman/Clerc developments

There is much to add and not much time. I will compress quite a bit here.

About a week ago, Joanne asked me for the address for our great-aunt Hilda's former villa in a Paris suburb. If you read the previous item, you know that I found the address on a blog item written about a year ago by French jewelry blogger and historian Jean-Jacques Richard. His article included rich details on the early history of the Clerc jewelry store and brand, including how our uncle Joe came to gain control of the company in 1932 and how was able to flee from the Nazis eight years later with some small part of his fortune carried on his person.

Because M. Richard, who is a retired jewelry designer in Rochefort du Gard, France, knew so much of the prewar history of the company, Walter and I were surprised he was less well informed about the postwar chronolgy. While he referenced several official actions that Joe took in 1946 and 1961 to gain restitution for his losses, he didn't have the details. Moreover, he was unaware of the existence of Arnaud Clerc, who we knew had assumed control of the jewelry business after Joe's death in 1968.

He did know of Gerald Clerc, purveyor of a line of luxury Swiss watches under the Clerc brand, but he questioned the authenticity of Gerald's claim on the brand. I had only heard of Gerald in the briefest way, via a six-year-old posting on this blog.

Take a look at who made a comment on that post and you will see that our friend M. Richard was interested in the subject since way back then. You will also see that there was confusion about how the Clerc name related to our known Liebman family members.

Keep that in mind as we go on in the next post to Joanne's visit to the house on the Rue de la Saussaye.

Comments

Vous avez fait un très beau site, un blog superbe de la mémoire d'une famille. Vous démontrez toutes les ramifications que peut avoir une famille,. Je vous félicite de citer des faits sans larmoyer, sans vous apitoyer sur votre sort, je vous l ai dit, je suis catholique de naissance, élevé en pensionnat avec des professeurs jésuites et leur formation me permet de vous comprendre et de vous féliciter.
Vous faites partie d'un peuple qu'un fou de l histoire, HEIL!! a voulu éliminer. Et vous témoignez de votre force, la famille. J'ai fait aussi l expérience de rechercher mes ancêtres et je suis arrivé en 1470, pour découvrir que nous avions toujours vécu en Bretagne Nord , plus précisément dans le Tregor. Moi qui suis né le 14 juillet 1942 (le jour anniversaire de la révolution française) mon ancêtre a cette époque , était maire de notre pays d origine "Lanvellec" et il s'était opposé de toute ses forces et de celle de son village pour garder leur Curé.
Savoir d'ou on vient, c'est un peu savoir ou l'on va.
Je m'étais interessé a l histoire de la bijouterie "Clerc Bourguignon", car elle était célèbre, et avait sur la place de l Opéra de Paris un emplacement exceptionnel. Heureusement que certaines parties de cette bijouterie était "classée" au patrimoine, sinon, "Maty" le repreneur de l'affaire après Arnaud, nous aurait causé un cataclysme en détruisant le décor. J'avais essayé de nombreuses fois d'écrire à Gérald Clerc pour lui poser des questions, puisqu'il était impossible qu'il soit de la famille, mais il n'a jamais répondu. Après cette catastrophe que fut le nazisme, il parait logique et je comprend qu'on veuille changer de nom, mais il est des noms qu'on ne peut prendre.
Mais notre rencontre a permis de comprendre tout cela.
J'ai fait le même travail pour Van Cleef & Arpels, mais en cent fois plus important et je me bats avec le repreneur, le groupe Richemont pour qu'ils cessent de vouloir déjudaiser cette famille, qu'ils arrêtent de dire un tas de bêtises de publicistes qui retire du mérite à ce génie qu'était Alfred Van Cleef, un apprenti lapidaire, orphelin de père à 11 ans, qui va devenir apprenti chez un lapidaire français et entamer une carrière extraordinaire en moins de 42 ans!!!pas un grand joaillier n'a été aussi vite, aussi loin dans la qualité que lui.
Quand on travaille tous les jours sur une famille comme les Van Cleef pendant trois ans, on finit par être un peu de la famille et souvent je me pose des questions sur Renée Rachel Van Cleef la fille du fondateur, qui fut à la mort d'Alfred VC la directrice générale de la maison, qui organisa une aryanisation bidon pour sauver sa maison, et qui finit par se suicider ou être suicidée le 12/12/1942 à Vichy. Elle sera enterrée dans la fosse commune du cimetière de Vichy. Alors au bout de trois ans je cherche toujours car je pense a elle tout le temps.
Donc je vous félicite de rechercher vos origines et je suis ravi d'avoir pu vous aider, malgré la distance.
Affectueusement

Jean Jacques Richard

Add new comment